Mercredi 26 juin 2013 de 17h30 à 20h30

Sarah Maldoror à Marseille

Projection du film de Sarah Maldoror : "EIA pour Césaire", en présence de la réalisatrice

Cité des Associations
93, la Canebière
13001 MARSEILLE

EIA pour Césaire (France, 2009, 60')
Ce film est la découverte d'un poète, son quotidien, son cri : "je pousserai un tel cri nègre que les assises du monde en seront ébranlées"

Peu de temps après la disparition d'Aimé Césaire, la réalisatrice revient sur les pas du poète. Le documentaire est ponctué par des extraits de films qu'elle a consacré au "Chantre de la négritude", en particulier Un homme, une terre et Le Masque des mots. Des morceaux choisis, souvent sous forme de conversations, qui permettent de découvrir l'œuvre poétique, l'action politique, l'attachement, et la vision de la négritude de l'ancien maire de Fort-de-France.

Sarah Maldoror est aussi allée à la rencontre de proches de l'auteur de "Cahier d'un retour au pays natal" dont sa secrétaire et sa gouvernante. Elles nous font découvrir son quotidien ainsi que certains aspects de l'homme, surtout sa façon d'écrire, souvent sur des petits bouts de papiers. Régulièrement ponctué par les musiques de Max Cilla, le père de la flûte des Mornes, ce film dresse avec beaucoup de simplicité le portrait de celui qu'on appelait souvent "Papa Césaire", un homme profondément attaché à la Martinique, à sa culture et à son peuple.
Source : Africultures

Biographie Sarah Maldoror :

Membre fondatrice de la troupe de théâtre Les Griots, avec Toto Bissainthe, Ababacar Samb, Bassori Timité et d'autres comédiens noirs. Cette réalisatrice guadeloupéenne est surtout connue par les films qu'elle a réalisés en Afrique: Sambizanga (1972) primé à Carthage. Ses films illustrent les luttes de libération en Afrique depuis 1971. Elle fait ses études de cinéma au VGIK à Moscou, elle y fait la connaissance de Osmane Sembene. Son premier documentaire Monagambé (1969) sur les tortures en Algérie lui fit remporter plusieurs prix. Aux Antilles, elle a su s'approcher par la poésie d'Aimé Césaire dont elle a fait également le portrait dans Aimé Césaire, le masque des mots. Epouse du poète angolais Mario de Andrade qui fut leader historique du mouvement de Libération de l'Angola, elle a toujours filmé avec le regard de militante de nombreuses œuvres.
Source : Africultures